Si vous êtes comme moi, et comme la plupart des gens, la journée du 1er de l’an est celle où vous envoyez le plus de messages : ceux de bonne année et de meilleurs vœux. Entretenir son réseau personnel est important, on aime recevoir des messages de ceux qu’on aime et c’est donc logiquement qu’on leur en envoie aussi. Mais entretenir son réseau professionnel est tout aussi primordial ! On peut certes trouver la démarche un brin ringarde, mais envoyer une carte de vœux à ses collaborateurs, collègues ou encore patrons est toujours bien apprécié. Et surtout, c’est une occasion de renouer le contact non négligeable !

Une opportunité de réveiller son réseau et sa carrière en quelques mots


Réfléchissez-y, avez-vous souvent l’occasion de recontacter d’anciens collaborateurs ou même patrons ou maîtres de stages ? En effet, hormis pour un changement d’adresse mail ou un décès, les occasions sont minimes. Avec une carte virtuelle pour souhaiter vos vœux, vous faites d’une pierre quatre coups, méthode testée et approuvée !

1 – Vous vous rappelez au bon souvenir de personnes que vous avez côtoyé précédemment et qui seront ravies de vérifier sur LinkedIn ou Viadeo la tête que vous avez aujourd’hui !

2 – Vous renouez contact avec d’anciens contacts perdus de vue, avec option déjeuner.

3 – Vous informez ces mêmes personnes de votre situation actuelle et restez donc à l’écoute du marché professionnel.

4 – Vous répandez la bienveillance et la joie autour de vous, si et seulement si vous adoptez le fond et la forme appropriés pour faire mouche !

Pour ceux et celles qui voudraient se lancer pour les prochaines cartes de voeux 2017et qui ne sauraient pas comment faire, voici quelques astuces et conseils que j’ai testé et qui ont, pour ma part, porté leurs fruits !

Opter pour l'ecard ou la carte papier ?

Dilemme, vous avez dit dilemme ! La carte papier ou l’ecard ? La tradition ou la modernité ?
D’un côté, la simplicité en un clic pour atteindre à coup sûr vos cibles sans passer par les aléas de la Poste, de l’autre, le papier qui connaît un joli retour de flamme.

Mon conseil ? Ne choisissez pas ! Opter pour le support papier pour les personnes que vous souhaitez bichonner, d’une génération plus âgée, qui apprécieront l’effort d’une lettre manuscrit et qui marquera ainsi bien plus le coup. Quant à vos actuels et anciens collègues dont vous n’attendez pas forcément des merveilles, permettez-vous d’envoyer une carte virtuelle par mail. Cependant, vigilance : insérez-la directement dans le mail. En pièce jointe, votre carte passera à la trappe.

La personnalisation de votre carte de voeux

Après le choix du support arrive le choix du contenu. Que doit-on écrire dans une carte de vœux professionnelle ? Avant de décider de votre prose, n’oubliez pas ce point crucial : personnalisez votre carte. En effet, pour bon nombre de personnes, recevoir des vœux collectifs revient finalement à ne rien recevoir. Le mail collectif peut être vexant pour les personnes qui le reçoivent, ne se sentant pas réellement « considérées ». On personnalise, c’est mieux.

Un deuxième point important si vous ne souhaitez pas déclencher les hostilités : écrivez correctement les noms et prénoms des destinataires, et n’effectuez surtout pas de copier-coller en ne changeant que le prénom : cette ruse peut faire très mal en cas de dérapage de clavier…

Le texte de votre carte de voeux

Personnellement, je trouve que 3 phrases suffisent à créer l’effet escompté :

  • L'adresse des voeux de votre choix, avec les notions de l'année que vous avez élues : "Que cette année soit placée sous le signe de l'épanouissement / l'aventure / la consolidation..."
  • La phrase plus personnelle qui rappellera les liens actuels ou passés,
  • Enfin, l'actualisation de votre situation auprès de vos anciens cotnacts sans hypocrisie, cela va de soi. Pour ne pas passer pour le mégalo de service, optez pour l'information factuelle. Vous pouvez aussi, l'air de rien, lancer une perche pour un prochain déjeuner, dans quelques semaines ou quelques mois.

Surtout, ne tombez pas dans l’opportunisme ! Exit les « As-tu entendu parler d’une ouverture de poste prochainement ? » et autres mises en relation. L’heure est à la gentillesse désintéressée et non aux requêtes.

La formule de congé

Pas si simple de terminer un mail, une lettre ou même une carte de vœux. Doit-on utiliser un « bien à vous » ou un simple « cordialement » ?
Selon moi, « cordialement » permettrait de garder une certaine distance. Le « bien cordialement », quant à lui, s’appliquerait dans le cadre d’un message plus attention.

Quant au « bien à vous », il est plutôt à proscrire, surtout s’il est destiné à un homme. Cela pourrait, parfois, prêter à confusion. Néanmoins, si vous avez de très bonnes relations, osez un simple « Amitiés ».

Je pense vous avoir donné toutes mes petites astuces pour envoyer vos futurs vœux 2017 ! Un dernier point, et pas des moindres : évitez également les points d’exclamation et les smileys, qui ne font pas très pro. Et pour finir, relisez-vous plusieurs fois ou, si vous en avez la possibilité, faites-vous relire par un tiers : les fautes d’orthographes sont, à mon sens comme pour beaucoup, inexcusables.