A la maison, je mets un point d’honneur à apprendre l’égalité des sexes à ma fille. Chez nous, elle peut voir ses deux parents s’occuper d’elle, mettre la table, laver le linge, faire à manger, jardiner…Mon conjoint et moi avons toujours fonctionné comme ça et rien n’a changé avec l’arrivée d’Héloïse. Cela nous paraît normal, mais je sais que certains clichés ont la vie dure et ma fille y est confrontée chaque jour à la TV, à l’école…

Et depuis quelques jours, elle s’amuse à nous observer son père et moi en pleine rénovation de la salle de bains. Et voir sa maman manipuler un niveau laser rotatif lui a donné des envies de bricolage.

Si nous essayons de lui expliquer le rôle des différents outils que nous utilisons (elle semble fascinée par le marteau, la perceuse et notre perforateur Hitachi), nous lui avons acheté ce week-end son premier atelier de bricolage. Vous savez, celui qui sur les catalogues de jouets est toujours présenté avec une photo de fier petit garçon imitant les gestes de papa…Et bien ma fille est fière de dire à ses copains qu’elle fait du bricolage comme maman…et papa !

Nous sommes fières d’elle et espérons qu’elle puisse encore longtemps combattre les clichés et se moquer de la réaction des gens lorsqu’elle annonce qu’elle aime regarder le foot avec son papi ou construire des cabanes avec ses cousins. Nous souhaitons qu’elle s’épanouisse, qu’elle puisse faire les activités qu’elle aime et même si nous essuyons encore quelques fois des remarques désobligeantes comme « c’est un vrai garçon manqué », nous continuerons dans cette voie, pour le bien-être de notre fille.